Quand utiliser un tire-lait ? Que faire en cas de faible production de lait ? Quasiment la majorité des femmes ne rencontre aucun problème à produire du lait pour allaiter. Toutefois, la meilleure façon d’être sûre que votre bébé reçoive assez de lait est de veiller à ce qu’il soit bien positionné et bien attaché à votre sein. De même, il est important de le lui donner aussi souvent qu’il le souhaite. 

Quand utiliser un tire-lait ?

En lien : réussir son allaitement

Certaines mamans qui allaitent, s’arrêtent bien avant d’en avoir envie, seulement parce qu’elles pensent ne pas en avoir assez. 

Quand utiliser un tire-lait ?

Les signes peuvent en effet, vous faire penser que votre bébé ne reçoit pas assez de lait. Notamment, si le bébé semble encore demander le sein après la tétée, ou s’il tète avec de courtes pauses. Vous pourriez en venir à le penser, alors que ce n’est pas souvent le cas. 

Deux signes fiables existent pour vous permettre de savoir que votre bébé ne boit pas assez de lait. Par exemple, si votre bébé peine à prendre du poids, ou s’il urine en petites quantités et de manière concentrée, cela signifie qu’il n’ingère pas assez de lait. 

La majorité des bébés perdent du poids durant les premiers jours de leur naissance. Les bébés naissent avec des réserves de graisses et de liquides qui les maintiennent pendant les premiers jours de leur vie. 

Quand utiliser un tire-lait ?

En lien : réussir son allaitement

Après avoir repris son poids de naissance, le bébé prend environ 200 g pendant les quatre premiers mois. Pour qu’il retrouve son poids de naissance, il faut normalement quelques semaines. 

Si la prise de poids de votre bébé vous paraît lente, il ne faut pas hésiter à en parler à votre médecin ou à votre infirmière afin d’observer l’allaitement. Il n’y a que de cette manière que le médecin pourra s’assurer que votre technique est bonne ou de voir si votre bébé est suffisamment allaité.

Comment augmenter la production de lait ?

Afin de vous aider dans votre allaitement, voici quelques moyens d’augmenter votre production de lait : 

  • Il faut s’assurer que votre bébé se trouve correctement installé et attaché à votre sein. 
  • Il faut laisser votre bébé téter aussi longtemps et aussi souvent qu’il le demande. 
  • Si vous avez la sensation que votre bébé ne tête pas, proposez-lui plus de tétées. 
  • À chaque tétée, essayez de nourrir votre bébé de vos deux seins. 
  • Si votre bébé utilise une tétine, essayez de l’en empêcher. 
  • Certains bébés peuvent se montrer réticents à la tétée, ce qui peut être la cause de problèmes d’approvisionnement de lait. 

En respectant tous les conseils énoncés ci-dessus, vous pourrez vous assurer d’avoir suffisamment de lait au moment de l’allaitement. Si vous avez certains doutes ou des questions, posez-les à votre médecin. Il répondra à toutes vos questions. 

Faible quantité de lait maternel

Quasiment toutes les mères qui allaitent passent par la phase où elles se demandent si leur production de lait est suffisante. Certaines ne sont effectivement pas en mesure de produire suffisamment de lait pour pouvoir répondre à tous les besoins du bébé. De nombreux spécialistes affirment cependant que les insuffisances de lait chez la femme sont des cas très rares

Beaucoup de femmes viennent à penser que leur production de lait est faible alors que c’est faux. Cela peut arriver si vous sentez perdre le sentiment de plénitude autour de vos seins ou si le lait ne coule plus de vos mamelons. Les bébés ont des poussées de croissance qui augmentent leur besoin de lait. Ces moments peuvent rendre vos seins moins pleins qu’habituellement.

Les causes

Si la maman est amenée à ne pas donner son sein à son bébé pendant une courte période ou pas assez souvent, la production de lait peut en effet, diminuer. Souvent à cause de douleurs aux mamelons ou d’une mauvaise technique de sein, les femmes peuvent s’abstenir. Les pilules contraceptives ou les maladies produisant des œstrogènes peuvent également affecter la production de lait. 

Ce qu’il faut faire

La meilleure manière de gérer une faible production de lait maternel est de consulter un médecin. Il faut s’assurer que votre bébé se nourrit bien et assez souvent, que vos mamelons et vos canaux lactifères sont en bon état. Un médecin sera en effet, le mieux placé pour vous conseiller, sous réserve de tests et de contrôle afin de voir que tout fonctionne bien dans votre corps. 

Un lait maternel fourni en faible quantité peut affecter votre bébé, à moins que cela ne s’agisse d’un déficit mental, plus qu’autre chose. Si le bébé perd du poids ou bien s’il en prend, consultez tout de suite votre médecin. Quelquefois, une prise de poids trop forte ou une perte de poids soudaine est le signe d’un problème grave. 

Dans la majorité des cas, il vous sera possible d’allaiter malgré la diminution temporaire de la production de lait. Toutefois, l’allaitement fréquent est la clé pour envisager la relance de production de lait. 

Comment le lait maternel est-il fabriqué ? Quand utiliser un tire-lait ?

S’il vous est déjà arrivé d’être enceinte ou si vous l’êtes en ce moment, il est fort probable que de nombreux changements ont eu lieu au niveau de vos bonnets de soutien-gorge. En effet, tous changements physiques tels que les seins tendus ou gonflés peuvent apparaître comme premiers indices qui prouvent que vous avez engendré une grossesse. De nombreux spécialistes pensent notamment que le changement de couleur de l’aréole est très bénéfique pour l’allaitement. 

Qu’est-ce qu’il se passe ? 

Ce qui peut paraître encore plus flagrant que les métamorphoses physiques visibles, ce sont les changements majeurs à l’intérieur de vos seins. Le développement du placenta stimule la libération d’œstrogène et de progestérone. Qui, à leur tour vont stimuler tout le système biologique complexe aidant la lactation possible. 

Avant la grossesse

Avant la grossesse, subsiste une combinaison de tissus de soutien, de glandes à lait et de graisses constituant la plus grande partie de la poitrine. Le fait est, que les seins sont nouvellement gonflés et se préparent à la grossesse. Et ce, depuis que vous êtes dans le ventre de votre mère. 

Fertilité et grossesse

En lien : comment tomber enceinte ?

Lors de votre naissance, les principaux canaux lactifères étaient donc déjà formés. Les glandes mammaires restent ensuite endormies jusqu’à la puberté où l’inondation d’hormone féminine œstrogène les fait grandir et gonfler. 

Pendant la grossesse

Pendant la grossesse, ce sont ces glandes qui passent donc à l’action. Avant la naissance du bébé, le tissu glandulaire remplace la majorité des cellules graisseuses. Ce qui explique, que vos seins soient plus gros. Chaque sein peut peser jusqu’à 1,5 kg de plus. 

Du côté des cellules graisseuses et du tissu glandulaire, se trouve un réseau complexe de canaux ou de conduits appelés canaux lactifères. Ces canaux augmentent par leur taille et leur nombre, lorsque les hormones de grossesse apparaissent. Les canaux se ramifient en de petits canaux, se rapprochant au plus près de la paroi thoracique, que l’on connaît sous le nom de ductiles. 

De chaque côté de chaque conduit, se trouve un groupe de petites poches appelées alvéoles. La grappe d’alvéoles est appelée lobule, alors qu’une grappe de lobules est appelée lobe. Chaque sein contient 15 à 20 lobes, intégrant un conduit de lait pour chaque lobe. 

Comment être en forme avant une grossesse ?

En lien : une grossesse naturelle

C’est à l’intérieur des alvéoles que le lait se produit. Les alvéoles sont entourés de petits muscles visant à comprimer les glandes et à faire sortir le lait dans les ductiles. Ces derniers mènent ensuite à un plus grand conduit jusqu’à former une réserve de lait juste en dessous de l’aréole. 

Les bassins de lait fonctionnent comme des réservoirs qui maintiennent le lait jusqu’à que le bébé l’absorbe sur les mamelons de la maman. 

Mère nature a tellement bien fait son travail que le système de canaux lactifères ne se développe entièrement qu’au moment du deuxième trimestre. Ainsi, il est possible de pouvoir nourrir son bébé au sein dès son arrivée et même plus tôt que prévu. 

Comment choisir un tire-lait ? 

La production de lait dans les seins de la femme et comme beaucoup d’autres choses, fonctionne selon le principe de l’offre et de la demande. En effet, plus votre bébé va consommer du lait maternel, plus votre corps va en produire

Les tire-laits sont principalement utilisés pour assurer une production continue de lait. Par exemple, lorsque vous ne pouvez pas nourrir votre bébé ou que vous deviez reprendre votre travail, ou encore que voyagiez. Dans le cas où vous preniez des médicaments également ou que vous soyez simplement en déplacement. 

Quand utiliser un tire-lait ? Les principaux tire-laits

Certains tire-laits fonctionnent à piles, d’autres à la main. Certains sont électriques ou semi-automatiques. On en trouve même, électriques à cycle automatique. 

Les pompes manuelles

Ceux qu’on appelle tire-laits manuels sont conçus pour solliciter la force des muscles de votre main ou bras afin de pomper un sein à la fois

Il est possible de se procurer des pompes que l’on utilise avec les jambes ou les pieds pour pouvoir pomper deux seins en même temps. Les mamans qui souffrent du syndrome du canal carpien peuvent effectivement envisager un tire-lait conçu spécialement pour les muscles du bras ou bien les muscles de la jambe, voire un modèle automatique. 

Les pompes à piles

Les pompes qui fonctionnent à piles sont mieux conçues pour les femmes possédant une réserve de lait établie et qui souhaitent tirer le lait uniquement une à deux fois par jour. 

Ce type de pompes use de piles pour créer une aspiration et minimise toute fatigue musculaire. En général, les pompes à piles sont faites pour pomper un sein à la fois. Elles sont, toutefois, conseillées pour un usage occasionnel. 

Les pompes électriques

Bien que les tire-laits électriques puissent paraître plus efficaces que les tire-laits manuels ou encore les tire-laits à piles, ils sont cependant, plus chers. Ceci dit, ce type de tire-lait est aussi disponible à la location en cas de besoin. Les pompes électriques peuvent se brancher n’importe où sur une prise de courant. Elles sont conçues pour pouvoir pomper deux seins à la fois et pour un usage fréquent. Pour s’initier et maintenir la production de lait, les pompes de qualité hospitalière sont plus efficaces et sont disponibles aussi bien à la location qu’à l’achat. 

Comment utiliser un tire-lait ?

Comme l’allaitement, utiliser un tire-lait est une compétence qui s’apprend. Lorsque pour la première fois, les mamans utilisent un tire-lait, elles sont en général, capables d’extirper que quelques gouttes de lait. Pour tirer son lait facilement, un peu de pratique et de connaissances pour la maman, pourraient être utiles. 

Préparer son tire-lait 

  • Lire attentivement les instructions livrées dans le kit. 
  • Chaque pièce du tire-lait doit être stérilisée avant toute utilisation.
  • Après chaque utilisation, toutes les pièces du tire-lait doivent être rincées à l’eau chaude savonneuse, puis à l’eau chaude et enfin égouttées sur une serviette propre. Il n’est pas nécessaire de nettoyer le tube en plastique, sauf si le lait s’y est infiltré. Par conséquent, s’il vous faut le laver, suspendez-le lors du séchage pour qu’il puisse s’égoutter entièrement. 
  • Si votre médecin le préconise, vous pouvez stériliser l’ensemble du kit quotidiennement. 
  • Si vous utilisez un tire-lait électrique, mettez le niveau d’aspiration au plus bas, surtout au début. 

Pour démarrer 

Tout d’abord, utilisez des compresses chaudes ou faites-vous des massages doux sur la poitrine pour créer une légère stimulation des mamelons et favoriser l’écoulement rapide

Ensuite, il est important de toujours se détendre pendant l’extraction. Certaines jeunes mamans préfèrent garder les yeux fermés pendant l’extraction, pour ne penser qu’à l’allaitement du bébé en s’imaginant le tenir aux bras. Plus la mère se trouvera détendue plus la production de lait est favorable. 

Les premières tentatives de pompages doivent être prises comme des séances d’entraînement visant à apprendre à bien utiliser son tire-lait avant de le faire. Le but étant d’apprendre à l’utiliser et non de connaître la quantité de lait que l’on peut produire. 

Quand utiliser un tire-lait ?

En lien : réussir son allaitement

Si vous utilisez un tire-lait manuel, sachez que des tirages rapides et courts pour commencer peuvent se montrer très stimulants. De plus, cette manière imite mieux la façon dont le bébé se nourrit au sein. Dès qu’un relâchement a lieu et que le lait coule abondamment, faites des mouvements réguliers et longs, pour que ce soit plus efficace et moins fatiguant. 

Enfin, lors de votre apprentissage, il est bien de s’entraîner pendant au moins 5 minutes d’un côté à une fréquence d’une ou deux fois par jour. Il est important de toujours faire cette manipulation dans un moment de la journée le moins stressant pour vous. 

Quand utiliser un tire-lait ? Avec le site coussins d’allaitement

Il convient de se détendre pour réaliser que la pompe est votre amie. C’est une des choses les plus importantes que vous puissiez faire. Il y a plusieurs choses qu’une mère peut faire pour se détendre : 

  • Mettre une photo du bébé sur la pompe. 
  • Jouer aux cartes ou à un jeu de société. 
  • Regarder la télévision.
  • Lire.
  • Téléphoner.
Quand utiliser un tire-lait ?

En lien : réussir son allaitement

Il ne faut pas se contenter de regarder le flacon se remplir, cela va probablement vous stresser davantage. 

Enfin, qu’avez-vous pensé de notre article sur : quand utiliser un tire-lait ?